L'annuaire des séries télé visionnables en streaming sur internet

Eric
a dit à 15:57
mardi 24 avril 2007

Ah, c'est pas Olivier Besancenot qui dira le contraire, lui qui appelait dimanche soir à "battre la droite, dans la rue et dans les urnes !" :D

 

bsk
a dit à 16:52
mardi 24 avril 2007

Battre qui dans la rue ?

 

Hisaux
a dit à 18:04
mardi 24 avril 2007

Si Sarkozy est élu (sic), je ne vois pas de quel droit on pourrait aller brûler des bagnoles. Autant si c'était Le Pen / Sarko, on aurait pu boycotter le second tour et foutre le dawa, autant là... Hormis attaché les pro-Sarko...

 

Korrekt
a dit à 04:27
mercredi 25 avril 2007

Je suis d'accord avec la dernière case du strip, dans le sens que : à l'avenir, les voitures brûlerons à nouveau pour un oui ou pour un non, que ce soit Ségo ou Sarko notre président.

 

Wayne
a dit à 11:32
mercredi 25 avril 2007

Merci à Korrekt d'avoir souligné le fait que je n'ai cité ni l'un ni l'autre dans la chute... ;-)

 

Toz
a dit à 11:36
mercredi 25 avril 2007

A mon avis, ca brulera beaucoup plus dans un sens que dans l'autre...

J'imagines qu'en banlieue, ils doivent voir le résultat de l'élection comme une espèce de referendum du genre "Pensez vous que les jeunes de banlieue soient de la racaille à nettoyer au karsher ?"

De

 

Qui©he
a dit à 17:06
dimanche 29 avril 2007

A mon avis si il win ça pétera pas, enfin peu.
En plus il nomenera un premier ministre populaire genre borlot. Ca va calmer les gens, il va pouvoir ensuite remporter les législatives etc...

Ça sera un peu plus chaud mais un peu plus tard dans l'année. Et la il traitera le peuple de vilain méchants anti-démocratiques blabla.. Pour le moment il se content


Pour l'instant il se contente de RABACHER, RABACHER, RABACHER... c'est une arme de rabache massive cet homme. Sans parler des comparaisons politiques foireuses avec le football, roland garros, le tour de france et le festival de cannes.




 

Galwin
a dit à 14:41
lundi 30 avril 2007

Il y a un risque, mais pourquoi dire que seul les banlieues bruleront, le feu risque de s'etendre au centre-ville. Et faut esperer jusqu'a l'Elysée.