L'annuaire des séries télé visionnables en streaming sur internet
vendredi 9 février 2007
4 commentaires

LE CHANT DU SOCIAL

A la veille d’un week-end crucial, la candidate du parti socialiste est attendue par tous : sur l’économie, sur le social, sur du concret. Une position délicate pour celle qui s’évertuait jusqu’à présent à rester dans le flou pour prendre le moins de risques possibles.

L’un des aspects intéressants de cette campagne, c’est la transformation qu’opèrent peu à peu les candidats. Nicolas Sarkozy essayait, il y a encore peu, d’être rassembleur et moins anxiogène. Ségolène Royal, elle, paraît depuis mercredi prendre un virage à gauche.

Il semblerait que le troisième homme du moment, François Bayrou, n’y soit pas pour rien. Véritable poil à gratter de l’UMP à l’Assemblée Nationale depuis plus d’un an, il est apparu comme l’unique opposition pendant que le parti socialiste était encore en train de recoller les morceaux du cataclysme de 2002. Et son succès croissant dans les sondages oblige la candidate à des prises de positions fortes. Le PS a compris qu’il devait jouer la carte de son identité.

Une pression qui n’a pas échappée aux médias traditionnels : Le Nouvel Obs nous montre une Ségolène dans la position du Penseur de Rodin, Libé la figure un peu plus inquiète, en nous précisant à coup de sondage que les Français l’attendent sur le volet social. Coincée par ses propositions participatives (dont on craint maintenant qu’elles ne fassent figure de feu de paille), elle fait appel à une agence de pub : il est fort probable que sur les conseils de Christophe Lambert (pas celui de Sophie Marceau, mais l’ex conseiller en com’ de Sarkozy), Ségolène mette la barre à gauche toute !

Un mouvement qu’on sent d’ailleurs pointer après son meeting de mercredi où, avec l’aide des éléphants historiques (moins Jospin), elle réinscrivait le PS dans son histoire politique. Aujourd’hui, dans une lettre envoyée à l'association France Terre d'Asile, elle détaille certaines propositions sur les questions migratoires. Comme cet engagement, si elle est élue, à faire réexaminer les dossiers des demandeurs d'asile déboutés, “ que l'on qualifie communément de 'ni-ni', ni expulsables ni régularisables ”.

Mais Royal devra dépasser l’effet d’annonce facile, oublier les déclarations génériques et prendre des positions concrètes. Par exemple, sur la situation des ouvriers sans papiers ou dans le domaine économique, préempté par Sarkozy. Une prise de risque qui ne peut plus être retardée. “ On est dans un flou artistique, c'est une erreur stratégique de campagne ” souligne Emmanuel Le Masson. “ S'il n'y a pas rapidement des propositions précises et le développement d'une politique économique qui apparaîtrait comme une alternative à celle du camp conservateur, cela augure mal du résultat final.

Oublié le chant des sirènes du consensus et du flou politique ? En tout cas, dimanche, la photo de famille et le programme feraient mieux d’être nets.


EN PLUS

And Justice for all…

Après la difficile semaine de José Bové, retour sur deux procès à venir ou en cours, hauts en symboles : Clichy-sous-Bois et les caricatures de Mahomet.

Je pense qu’ils sont en train de s’introduire sur le site EDF ”. Puis : “ s’ils entrent sur le site EDF, je ne donne pas cher de leur peau ”. Ces propos d’un policier à sa collègue au standard interviennent quelques instants avant la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré. C’est ce que révèle, au terme de plusieurs mois, l’enquête de l’IGS (Inspection générale des services). Deux policiers sont mis en examen pour “ non-assistance à personnes en danger ”.

Le syndicat policier Alliance déplore une “ décision scandaleuse ”. En face, les familles sont soulagées : “ cela fait plus d’un an qu’on demandait aux jeunes de faire confiance à la justice plutôt que d’exprimer leur colère en brûlant des voitures ” déclare Samir Mihi à L’Humanité. L’avocat des familles Jean-Pierre Mignard revient sur le fait “ d’avoir été pris en considération par la justice dans une affaire dans laquelle on a vécu des jours pénibles, où on a nié l’élémentaire et l’évidence, on a sali la mémoire des enfants, on a nié la course poursuite.

Charlie Hebdo s’est trouvé de son côté un avocat original après le soutien de Sarkozy, en la personne du procureur Mme Anne de Fontette. Elle refuse de suivre la partie civile et prône la relaxe en rappelant simplement que “ Charlie Hebdo est un journal d’une nature particulière dont la tradition anarcho-libertaire est profondément anti-cléricale (…) La caricature ne prétend pas informer ou décrire la réalité mais donner une opinion. ” Le jugement sera rendu le 15 mars.

Et la justice pour tous, donc ! Qu’on soit de droite ou de gauche, elle semble garantie si on appartient à certaines enseignes. Pour preuve, la dépêche de ce matin : “ Le fils de François Hollande et Ségolène Royal s'est lui aussi fait voler son scooter. Et comme pour le fils du ministre de l'intérieur, les policiers avaient déployé les grands moyens pour le retrouver ”. C'était en 2003.

illustrations : FKDL

ILS ONT DIT

Un éléphant, ça trompe énormément

Un élu socialiste : “ Les bons vieux éléphants, on n’a pas envie d’être vu à côté d’eux, en terme d’image. Mais dès qu’on affronte la dureté du combat, on se rend compte qu’ils sont utiles. ” C’est ce qu'on appelle le pragmatisme-socialisme.

Long Far away

Selon Jack Lang : “ Sarkozy est allé un peu plus loin vers les terres du Front national ”. Comme quoi, il en reste qui sont pour l’ouverture des frontières.

C’est trop l’fun

Même si cela ne les concerne pas directement et si les implications seront très limitées pour eux, les Suisses trouvent très "fun" et "exotique" de suivre la campagne française ” a assuré Sylvain Besson, correspondant du quotidien suisse le Temps, sur le site de LCI.

Calembourgeois

Je suis heureux ce soir. Ou j'étais à Aubagne ou j'étais au bagne ” a lancé José Bové en montant à la tribune de son premier meeting. Pour son prochain discours, on lui suggère Dôle ou la taule, ou Vierzon ou la zonzon.

Actor studio

Lui qui se posait la semaine dernière en représentant des travailleurs, le voilà à lever l’étendard de la révolution ! Oh, il n’y a pas de quoi faire trembler : qu’on apprécie le culot de l’acteur ou pas, ce n’est de toutes façons que du spectacle ” a raillé Arlette Laguiller à propos de la prestation de Nicolas Sarkozy dans son nouveau rôle d’ami des travailleurs et des travailleuses.

Fayot !

Jour après jour les idées et les discours de François Bayrou sont de plus en plus repris par la presse et par l'opinion. Beaucoup de personnes accréditent ses dires et très peu les critiquent ouvertement ou insidieusement. ” Commentaire très spontané de Cigogne sur le forum du site de son candidat favori.

Grincheux

Honnêtement, c'est le mieux que je puisse faire, de temps en temps. Je pense que ce sera plus utile que de m'asseoir sur une chaise. (…) J'entends gloser sur être ou ne pas être à tel endroit. Je n'y étais pas le 6, je n'y serai pas le 11 ” boudait Lionel Jospin sur RTL.

Faut que ça glisse

Le conseiller politique de Nicolas Sarkozy, François Fillon estime vendredi “ qu'il faut que la transition se fasse dans le respect et l'affection, qui reste forte, entre Jacques Chirac et l'UMP ”. Bace la Mano, Don Jacquot.

Bête et immonde

Ils sont venus chez nous sans être invités. Et nos dirigeants se sont crus obligés de leur bâtir des écoles… ” Jean-Marie Le Pen sur France 2


ÉTONNANT, NON ?

Propriété privée

Toujours sur France 2, Jean Marie Le Pen a également proposé de soustraire la résidence principale de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Rappelons que le président du Front National réside dans le château de Montretout à Saint-Cloud, qu’il hérita en 1976 en même temps que la fortune de Hubert Lambert, magnat du ciment. On ose espérer qu’il s’agit là d’une coïncidence malheureuse, comme il en existe si souvent en politique.

Show must go on

Après le meeting de mercredi, où elle s’est attachée à honorer l’histoire du PS, Ségolène Royal prépare son grand rassemblement du dimanche 11 février. La scénographie en sera d’ailleurs confiée à Patrick Bouchain, qui avait déjà officié pour les meetings de François Mitterrand. A quand l’écharpe rouge et le labrador ?

Star Academy

Après Didier Barbelivien, Christian Clavier, Jean Reno, Michel Sardou, Bernard Laporte, Faudel, le tennisman Fabrice Santoro, Steevy Boulay, Doc Gynéco, Pascal Sevran et Johnny Hallyday, le Canard Enchainé, daté du mercredi 31 janvier 2007 nous annonce que Enrico Macias, traditionnel électeur de gauche, devrait appeler à voter Nicolas Sarkozy pour les élections présidentielles de 2007. Heureusement que l’Abbé Pierre n’est plus, on ne s’est jamais ce qu'il se serait passé…

De bruit et de fureur

Peter Szendy, auteur de Sur Écoute, Ésthétique de l’Espionnage (éditions de Minuit) : “ L’Unité de bruit médiatique (UBM), marque déposée par la société TNS, mesure la couverture par les médias d’un produit, d’un individu, d’un événement... Et TNS, qui s’occupe ainsi de média intelligence (mot anglais couramment utilisé pour le renseignement), a récemment donné Nicolas Sarkozy vainqueur en termes de pression médiatique.

 

del.icio.us it! - Digg it! - Blogmark it! - Ajouter  mes favoris Technorati - Fuzz it! - Scoop it!

 

 

Hisaux
a dit à
samedi 10 février 2007

franchement, comme dirait Drucker... Vivement dimanche, pas seulement pour l'annonce de M. Chirac, mais surtout pour voir ce "foutu" programme du PS. Espérons qu'il porte plus d'espoir que celui de Jospin en 2002... Sinon je me barre, Raymond ! :)

 

Qui©he
a dit à
lundi 12 février 2007

On parle bcp aussi du ralliement très prochain de Bernard Tapie. En fait Sarkoshow aurait toute une liste de personnalités prêtes et chacun est prié d'annoncer son soutient à une date précise et cela jusqu'au 1er tour.

C'est un peu le même principe qu'avait utilisé John Kerry il y a 3 ans..sauf que bon ça n'a pas suffit.

 

cm92100
a dit à
lundi 12 février 2007

Moi j'adore que cette royale dame se dise "sociale" et humaine, appele Maud Fontenoy et qu'on apprenne ensuite comment elle se comporte avec ses equipes parlementaires (cf "Ombre et Lumière le Livre de Mme Pathouot)... c'est edififant non ?

 

Qui©he
a dit à
mercredi 14 février 2007

(et raymond à perdu en finale)